ValleeBuzz

[NEWS] :: Le révérend Joseph Ma’aji placé en détention provisoire pour avoir violé son aide de maison de 16 ans

25

[NEWS] :: Le révérend Joseph Ma’aji placé en détention provisoire pour avoir violé son aide de maison de 16 ans

TOP PUB

Le révérend Joseph Ma’aji placé en détention provisoire pour avoir violé son aide de maison de 16 ans

Le révérend Joseph Ma’aji placé en détention provisoire pour avoir violé son aide de maison de 16 ans

VALLEEBUZZ

Un révérend, Joseph Ma’aji de Barnawa, Kaduna, accusé d’avoir violé sa femme de chambre de 16 ans, a été placé en détention provisoire mardi par le NSCDC (Nigerian Security and Civil Defence Corps) par un tribunal de grande instance de Kaduna.

Le magistrat en chef, Bashir Shittu, a ordonné que Ma’aji soit placé en détention provisoire en attendant l’avis du bureau du procureur général.

Le magistrat a déclaré que le tribunal n’avait pas le pouvoir de juger l’accusé, qui a été traduit en justice pour allégation de viol.

«Cependant, selon la loi, une personne devrait être conduite devant le tribunal le plus proche, c’est pourquoi vous êtes amené ici en attendant que la police conclue son enquête et envoie le dossier aux avocats du ministère de la justice.

«Les avocats du ministère de la Justice passeraient en revue le fait de l’affaire tel qu’il figure dans le dossier, s’ils trouvent des preuves suffisantes, ils vous inculperont devant la Haute Cour.

« Nous vous transférerons également devant la Haute Cour pour que le procès commence, au contraire si aucune preuve n’est trouvée, vous serez libéré et l’affaire classée », a déclaré le magistrat en chef.

Il a ajourné l’affaire au 25 août, pour plus de détails.

Plus tôt, Yayayi Jauro, juriste du NSCDC qui poursuivait l’affaire, a déclaré que le 1er juillet, le bureau de la protection sociale de l’État à Kakuri, Kaduna, avait signalé le cas de harcèlement sexuel présumé et d’acte de grossière indécence contre le révérend.

Jauro a déclaré que Ma’aji aurait eu à plusieurs reprises des rapports sexuels illégaux avec sa femme de chambre mineure, qui lui a été confiée par son oncle, dans sa résidence de Barnawa, Kaduna, depuis 2015.

Jauro a ajouté que Ma’aji avait agressé la jeune fille et demandé des faveurs sexuelles de manière injustifiée et avait avoué volontairement avoir commis le crime lors des enquêtes.

«Les rapports médicaux de l’hôpital Gwamna Awan ici à Kaduna ont également confirmé la commission de l’infraction présumée», a déclaré Jauro.

Il a déclaré que l’infraction contrevenait aux articles 257, 260 et 262 de la loi de 2017 sur le code pénal de l’État de Kaduna.

L’agence de presse du Nigéria (NAN) rapporte qu’une organisation non gouvernementale, Bridge that Gap Initiative, a signalé l’affaire au ministère des Services sociaux et du Développement social de l’État, lui demandant de suivre de près l’affaire. (NAN)

[wtpsw_carousel]


Filed Under: News / 1 an ago


Valleebuzz
Author:
valleebuzz